Gestion de Patrimoine

Contrat Madelin Retraite

Certains cabinets de conseil en gestion de patrimoine indépendant mettent à votre disposition un panel de solutions d’épargne retraite. 
« Ne pas prévoir, c’est déjà gémir » Léonard de Vinci –Les pensées de Léonard de Vinci » 
Le départ à la retraite constitue l’un des points clé de la réflexion de tout gestionnaire de patrimoine car c’est une étape marquante dans la vie du travailleur et elle est donc à anticiper, à prévoir, à travailler, on pourrait même dire, à guérir. 
Cette étape, marquée bien souvent par une chute de revenu, a lieu malgré les systèmes protecteurs mis en place en France. 
Nous avons en France, des régimes de retraite obligatoire construits sur le système de la répartition : les cotisations prélevées sur les salaires des travailleurs servent à payer 
les pensions des retraités actuels, les cotisants accumulant des droits à pension sous forme de points de retraite et de trimestres validés. 
Exemple avec le contrat Madelin Retraite. 
Le système des retraites, pensé sur la solidarité et l’équité, se voit remis en cause par l’inversion de la pyramide démographique impliquant un besoin en financement grandissant et une diminution du volume des pensions versées (le rapport cotisants/retraités décroissant). 
Le problème de la retraite est un problème d’actualité et nous, conseils ou futurs conseils, devons prendre en considération cette demande formelle ou informelle de nos clients. Dans ce domaine, le panel de solutions à proposer peut se révéler long et fonction de la situation patrimoniale de chacun: 
investissement immobilier défiscalisant ou non défiscalisant, placements financiers.. 
Trop souvent, les clients ne préparent pas sérieusement leur retraite future. La bonne approche consiste à évaluer les besoins que le client aura durant les étapes de sa retraite. En effet, compte tenu de l’espérance de vie, la durée probable de perception des indemnités de retraite varie entre 20 et 25 ans et les besoins ne sont évidemment pas les mêmes selon les périodes de sa vie. Dans cette conception globale, il faudra définir de quel montant incompressible a besoin le client pur vivre jusqu’à son décès comme il le souhaite et payer ses charges fixes (logement, mutuelle, nourriture, mobilier..). 
De plus, durant les premières années de retraite, nos jeunes retraités auront à faire face à de 
nouvelles dépenses de loisirs (voyages, acquisition de la voiture de leurs rêves...) et donc pourquoi pas, penser à se constituer une rente temporaire. Enfin, prévoir le coup dur : préconiser par exemple la dépendance future (pension en établissements spécialisés..) et inexorablement le décès. Cette préparation de la retraite passe donc par différentes étapes. 
En premier lieu, optimiser sa retraite obligatoire dont les régimes de base comportent de nombreux effets leviers et les régimes complémentaires obligatoires s’inscrivant plus dans une logique de proportionnalité. 
Cette étape requiert de connaître et maîtriser les fonctionnements des régimes de retraites de chacun de nos clients. Une fois la retraite obligatoire (par répartition) optimisée, il est bien souvent utile, si possible, de la compléter par le biais de l’épargne retraite basé sur le principe de la capitalisation et profiter des nombreux avantages fiscaux qu’elle réserve